On vous en avait touche un mot dans notre dernier et tres court message mais nous avons eu un coup de coeur absolu : le Montenegro. Quelle merveille de pays ! Nous en avons pris plein les yeux et nous sommes bien jure d,'y retourner pour approfondir notre decouverte...
Pour nous, au depart, le Montenegro n'etait qu'un petit bout de pays a traverser pour rejoindre la superbe Croatie. Mais a peine la frontiere albanaise passee nous avons ete envoutes. Ca a commence par une toute petite route de campagne tres champetre au milieu des jolies montagnes mediterraneennes, c'est a dire sous une dense vegetation de maquis et de forets d'ou emergeaient de charmants villages ou les minarets des mosquees cotoyaient, et le plus souvent faisaient face, aux clochets des eglises. Ces kilometres dans la campagne montenegrine nous ont pousse a faire le voeu pieux de continuer a faire du velo dans nos campagnes a nous a notre retour en France ! Puis nous avons continue a flanc de montagne en longeant et dominant la cote adriatique le long de laquelle se succedaient les petits ports et marinas avec leurs plages aux eaux turquoise et saphir. Inevitablement nous avons fini par descendre et rejoindre le bord de mer, ce fut a Bar ou nous nous sommes mis en quete d'un bureau de change avant de nous rendre comte que la monnaie locale est......... l'Euro ! Ben oui, c'est l'un des nouveaux partenaires europeens, nous l'avions completement zappe ! Heureusement que nous nous en sommes rendu compte avant de changer, on aurait eu l'air fin !!!
A Bar il y a une ville medievale magnifique, derriere des remparts, perchee sur un eperon rocheux que nous avons evidemment exploree avant de reprendre la route le long de la cote ou les criques se succedent sans fin avec leurs plages enchanteresses mais aussi leur cohorte de touristes serbes ! Le soir nous avons d'ailleurs partage avec eux un camping memorable, tres annees 50 tant par le standing et l'ambiance que par le parc de caravanes pourries avec auvent camouflage militaire et tout et tout. Douche glacee bien entendu, et chiottes glauques a souhait...

Le lendemain nous avons mis le cap sur Budva non sans une halte a Sveti Stefan, sorte de petite ville sur un ilot  un peu comme le Mont Saint-Michel mais sans la basilique et tout le tintouin, mais avec en revanche des plages de reve ! On ne peut pas tout avoir... Quand a Budva c'est encore une vieille ville fortifiee sur une langue de terre s'avancant dans la mer. Magnifique aussi ! Et en plus on y trouve des bars ombrages dans des ruelles tranquilles ou Marion peut ronfler tout son soul avant de reprendre la route une fois le plus fort de la chaleur passee !
Le plus beau restait alors a venir lorsque nous sommes entres dans un endroit fantastique . le fjord de Kotor !!! Un vrai fjord ceinture de montagnes atteignant plus de 1700 metres et s'enfoncant en zigzaguant sur au moins 20 bornes ! La petite route qui longeait le bord de l'eau n'etait pas assez large pour que 2 voitures se croisent, les villages qui se succedaient faisaient toujours face a des panoramas incroyables avec des ilots naturels ou non sur lesquels sont disposes quelques eglises ou monasteres isoles. Et puis partout des sortes de petits enclos dans la mer : ce sont les garages des bateaux des habitants ! Plus quelques pontons servant de plongeoir aux enfants. Ben oui ! Parce que bien sur l'eau est cristalline, plate comme ma main, et chaude comme de l'eau de vaisselle. Bref : le paradis des bebes nageurs comme moi, et inutile de preciser que nous ne nous sommes pas fait prier ! - Enfin tout au fond du fjord nous atteignons Kotor bordee de yachts tous plus enormes les uns que les autres, avec des remparts incoyables qui partent a l'assaut de toute la montagne et qui habrite une vieille ville medievale superbe encore une fois.
C'est a regret que nous avons quitte la ville lendemain pour filer sur herceg Novi (encore une vieille ville medievale) pour passer la frontiere par une route minuscule qui filait a l'entree du fjord. C'est la que 2 douaniers croates perdus au milieu de nulle part nous ont tamponne nos passeports. Apres les 90 kilometres du jour nous atteignions Dubrovnik. Mais ca, c'est une autre histoire... Qui est deja derriere nous !
En effet ce soir nous sommes a Korcula, ile que nous explorons demain avant de traverser sur celle de Hvar.
Ce soir le compteur affiche 1400 kilometres et des poussieres: