Et bien ça y est donc ! Nous voici de retour en France, et même dans les Pyrénées !
Ca fait tout bizarre d'écrire cela car nous ne nous sentons encore nulle part. Plus en Ouzbékistan, plus sur le vélo mais pas encore tout à fait en France...
C'est sur les bords du lac Léman que notre périple sur deux roues a donc pris fin, c'était jeudi dernier quand nous avons débarqué chez nos amis de Thonon-les-Bains (dont certains d'entre vous ont eu le privilège de faire la connaissance ce week-end). Etrange sensation que celle de donner le dernier coup de pédale : on pédale, on pédale pendant presque 2 mois et puis tout à coup on descend du vélo mais en se disant "tiens, c'est fini". Il faut un peu de temps pour réaliser ça aussi... En tout cas ces deux mois de bicyclette à travers l'Europe auront été un ravissement de chaque instant et une révélation ! Le voyage en vélo, c'était la première fois ; mais il apparait évident désormais que ce ne sera pas la dernière. Il faut absolument essayer !

Mais en réalité ce n'était pas encore tout à fait fini puisqu'il nous restait à vivre la fête du retour que nous organisions chez Dider, Claire-Lise et leurs 2 filles géniales Lou et Mellie, nos comparses d'aventure en Ouzbékistan lors des deux premières années... Ou plutôt devrai-je dire pour la fête que cette incomparable petite famille a bien voulu organiser pour nous et  accueillir chez elle ! Si ça c'est pas de l'amitié !!!!... - Une grande réussite qui nous a plongé dans un bonheur sans bornes : celui de retrouver famille et amis après un si long et délicieux exil, même s'il en manquait forcément quelques uns. Merci à tous d'être venu nous accueillir et partager un plov de l'amitié et des retrouvailles concocté (encore !) par Didier, devenu roi du plov français depuis son retour ! Les absents ont eu tort car le plov de Didoche est sans aucun doute l'un des tout meilleurs que nous ayons mangé ; et bien des ouzbeks ne savent pas le faire aussi bon ! - Quand à la boisson, merci ! Il y en avait assez je crois... Et malgré nos efforts soutenus les jours suivants il nous a été impossible de venir à bout de l'excédent.
Merci de votre présence et ce tout particulièrement pour ceux qui venaient de loin (Toulouse, Reims ou Angoulême notamment !).

Depuis ce matin nous avons regagné nos pénates pyrénéennes que nous allons retrouver avec délice également. Ce matin depuis tarbes; un temps radieux nous laissait admirer le panorama incomparable de toute la barrière pyrénéenne qui se dressait au sud, s'étalant du Pic de Midi de Bigorre jusqu'aus montagnes lointaines du Pays-basque. Superbe ! Ca aussi c'était de l'accueil !
Et si on ne se sent pas encore complètement de retour ça ne saurait tarder puisque dès aujourd'hui je me suis lancé dans le long parcours du combattant des administrations françaises : Sécu, Caf, Pôle emploi, impôts, il faut se réinscrire partout et remplir quantité de formulaires qui seront immanquablement perdus, égarés ou déclarés "incomplets"... La reprise de contact va être brutale d'autant que la semaine prochaine c'est déjà la rentrée scolaire !!!

Je ne sais pas trop comment aborder ce retour en France. Est-ce bien la fin d'une magnifique aventure de 3 ans aux confins de l'Asie Centrale ? - Non. Pour ma part je crois que c'est tout simplement le début d'une nouvelle aventure pleine de projets, de rêves à accomplir, de surprises. Une aventure qui sera certes très différente, c'est sûr, mais pas forcément moins belle !